Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Documentaire | Patrimoine Immatériel de Guadeloupe de Daniel Ortiz

29/10/2021 @ 18 h 00 min 20 h 00 min

70 min

Dans les mois de septembre à novembre, l’association île du Monde a remporté un appel publié par le DAC Guadeloupe sur le marché public, qui visait à faire un diagnostic du patrimoine culturel immatériel des îles de Guadeloupe. L’enjeu général de la mission est d’amorcer un processus qui mène la société guadeloupéenne à prendre conscience de la valeur culturelle, sociale et économique de son PCI. Les informations collectées lors de l’enquête ont permis d’identifier les éléments patrimoniaux les plus représentatifs des différentes communautés culturelles présentes sur l’archipel, de diagnostiquer la situation de leur sauvegarde, et d’aider à la réflexion sur les grandes lignes d’une stratégie qui mènera à l’élaboration d’un plan de sauvegarde. Comme l’un des outils de recherche, les plans vidéo de différents entretiens et éléments culturels ont été utilisés, et c’est à partir de ceux-ci que la présente vidéo a été réalisée.

A suivre à 20h15 (30min)

« D’une rive à l’autre » création de Léna Blou

Avec 13 danseuses de fin de 2ème et 3ème cycle du conservatoire à rayonnement départemental de Montauban. Création musicacle de Fanny Do (piano, percussions, voix), Edmony Krater et Andy Berald (percussionet tambour Ka).

Après plus de 15 années de recherches, Léna Blou a fait émerger une danse contemporaine caribéenne, issue de la tradition populaire guadeloupéenne : la Techni’Ka. Elle a initié les danseuses de fin de 2ème cycle et 3ème cycle du CRD de Montauban à sa méthode d’enseignement. De ces 4jours d’atelier est née une création chorégraphique « Dune rive à l’autre « ,où Léna Blou a su allier ce qu’elles sont, avec ce qu’elles se sont appropriées et ce qu’elles ressentent de cette danse Gwo-ka. La techni’ka est une danse basée essentiellement sur la mobilisation de la partie inférieure du corps, due à un transfert rapide de tous les appuis du pied : talon, orteils, plante de pied, bords externe et interne (dits Kanté) et sur l’utilisation exacerbée des contretemps corporels et rythmiques. Son concept a quitté la seule sphère de la danse pour devenir un marqueur culturel, une philosophie qu’elle exporte et, surtout, qu’elle n’a de cesse d’explorer dans toutes ses créations : Bigidi, défaillir, se déséquilibrer mais toujours se relever

Gratuit Gratuit

Réservation (Soirée du 29 oct)

Voir le site Organisateur

Conservatoire Maurice Ravel

16 rue Nicolas Fortin
Paris, Ile-de-France 75013 France
+ Google Map
01 44 06 63 20
Voir Lieu site web