Les éditos du festival

 

« L’année 2020 nous a surpris en plein vol, avec cette pandémie qui nous a plus que jamais montré comment l’art et la culture sont les ciments de notre humanité. Nous avions du pain, nous avions de l’eau, nous pouvions respirer…mais nous avons eu le sentiment d’étouffer et de mourir à petit feu, parce que nous ne pouvions plus créer, ni partager sur scène, notre passion de la création, de l’animation, de la réflexion… Nos envies de chanter, danser, peindre, débattre ont été décuplées et nous avons compris alors que notre terre ne pourrait plus continuer à nous offrir de l’oxygène si nous-mêmes ne prenions pas le temps de nous poser pour réfléchir ensemble à la sauvegarde de notre environnement et à la manière dont nous devrions consommer, manger, boire pour laisser à nos enfants ce patrimoine naturel et culturel qui nous est si cher.

En ces circonstances si particulières, le Festival Le Mois Kréyol représente plus que jamais un espace de respiration essentiel, non seulement en ce qu’il fédère des énergies multiples, mais aussi en ce qu’il rassemble des artistes professionnels et amateurs qui y trouvent un lieu inédit de rencontres et d’échanges, source de nouvelles inventivités. Nos cultures et langues créoles, ouvertes sur l’altérité et le brassage, fécondes en créativités qui reflètent le Divers du Monde seront dans cette édition 2020 du Festival Le Mois Kréyol plus pourvoyeuses encore d’espoir et d’humanité.
Heureuse d’en être la marraine pour la troisième année consécutive, je le suis encore plus cette année où je partage ce privilège avec Tony Chasseur, une des voix les plus remarquables, un des chanteurs les plus engagés de nos territoires ultramarins. Je suis aussi très honorée de poursuivre cette mission d’ambassadrice aux côtés de Chantal Loïal dont le talent exceptionnel et le travail inlassable de réinterprétation de nos traditions forcent notre admiration. »

Corinne Mencé-Caster, Professeure de linguistique hispanique

 

 

« Je suis honoré de parrainer cette nouvelle édition du festival le mois Kréyol. La situation de crise sanitaire vécue depuis le début de l’année inscrit cet événement culturel dans une dimension très particulière. L’Art, pluri-disciplinaire, les échanges et partages d’émotions et de cultures doivent nous permettre de nous échapper de ces quotidiens anxiogènes en tissant des liants, des liens humains qui nous sont, l’actualité récente nous l’a démontré, essentiels à notre qualité de vie. La culture Kréyol, issue du métissage induit, forcé parfois, généré en tout cas par une période douloureuse de l’Histoire mondiale, permet de lier des populations jeunes, au quatre coins de notre planète dans une  communauté ouverte, créative, riche de son mélange.
Le festival du mois Kréyol se veut, il me semble, être une fenêtre ponctuellement ouverture sur toutes ces richesses, ces ouverture au Tout-Monde de ce qui a émané (par les traditions souvent liées au tanbou) et qui émane encore (par les créations vivantes et évolutives, toutes disciplines confondues, des artistes créoles) de cette culture Kréyol. Bon festival à toutes et à tous, soyez nombreux à venir vous évader, dans la découverte, dans le chant, dans la danse, en ce mois Kréyol. »

Tony Chasseur, Chanteur-musicien

 

« Le Mois Kréyol affirme sa mondialité. Tout s’y met au pluriel : la fête, les cuisines, la musique, les danses, la Caraïbe, les Afriques, la langue, les littératures, les Outre-Mer. C’est tout ce mélange, toutes ces différences, des héritages aux métissages d’aujourd’hui, que célèbre la quatrième édition du Mois Kréyol conçu et organisé par la Compagnie Difé Kako.

C’est ensemble, avec des artistes du monde entier que ce festival nous invite à porter notre attention aux créations, aux luttes pour un environnement respecté, pour l’égalité femmes-hommes, pour une humanité qui partage la terre avec les autres êtres vivants.
Rencontres, échanges, ateliers, spectacles, expositions, le Mois Kréyol vit le monde comme un archipel. »

Chantal Loïal, Fondatrice de la Cie Difé Kako et initiatrice du festival Le Mois Kréyol