5 au 9 nov. | Street art JEANJEROME – Paris 13e

Street art – Fresque Grand Format

JEANJERÔME

Du 5 au 9 nov, en journée – 47 avenue Boutroux | Paris 13

Inauguration le 9 novembre – 17h en présence de M. Jérôme Coumet, Maire du 13e arrondissement de Paris
En partenariat avec la Mairie du 13e arrondissement de Paris, Paris Habitat et le Département de la Réunion

Performance à ciel ouvert

►► Sur l’artiste : 

Son point de départ ? Le Street Art, bien sûr, mais aussi l’Art Nouveau, les courbes, l’audace colorée, l’aspect décoratif. Pour lui, tout support fait sens dès lors qu’il introduit dans notre quotidien la possibilité de l’art.
Alors pourquoi pas les murs du 13e arrondissement de Paris ?

Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale organisée par la Mairie du 13e arrondissement de Paris, JEANJEROME, street artiste réunionnais, réalisera une œuvre grand format pendant le weekend des commémorations, s’inscrivant dans une démarche mémorielle.
Sa fresque fera le pont entre 1914 et 2018 à travers une approche résolument contemporaine.

 

►► Pour aller plus loin : 

L’univers de JEANJEROME, ce sont des couleurs franches appliquées, juxtaposées à un travail subtil de demi-teintes ;
 une géométrie volubile, des florescences arrondies dans une explosion de formes. De ce métissage des peintures émane un rayonnement vital qui se propage puissamment au-delà de la toile.
C’est pendant son adolescence que JEANJEROME s’essaye à l’art du tag, du graffiti et de la sculpture. Ses références sont celles de la culture urbaine et du hip hop. La découverte du livre « Spraycan Art »* et sa rencontre avec les professeurs Patricia & Philippe Legendre-Kvater* qui l’intègrent à l’Ecole d’Art d’Etampes sont les éléments déclencheurs de sa démarche.
 Il étudie entre autre leur technique de « dessin par le jeu ». Puis, il s’initie à la marbrerie. Durant ses recherches artistiques, il expérimente la bijouterie à l’atelier d’orfèvres de la Bastille, Paris. JEANJEROME s’exprime à travers le sport urbain par le roller et le Longboard. Il est notamment l’un des fondateurs des randonnées roller du vendredi à Paris.
En 2004, il reprend son inittiation à  la bijouterie auprès de Ossip Frolov* à Copenhague tout en restant connecté à la culture urbaine. Mais surtout, il reprend ses recherches techniques et artistiques.
De retour en France, Il participe à des expositions collectives en diversifiant tant les supports que
le moyen pictural.
Son point de départ ?
Le Street Art, bien sûr, mais aussi l’Art Nouveau. Il en apprécie les courbes, l’audace colorée, l’aspect décoratif. En effet, lorsque l’on observe l’artiste, l’on perçoit que ce dernier aborde sa toile en commençant un long travail d’orfèvre dont il ignore l’issue. Et pourtant, la toile achevée, l’artiste révèle un sens de la composition, de l’équilibre des couleurs et des lignes! C’est aussi dans cette optique que JEANJEROME aime partager son art de la performance live.
Cette volonté avec laquelle il marque l’espace urbain de son emprunte rejoint ici le concept de l’Art Nouveau : tout support fait sens dès lors qu’il introduit dans notre quotidien la possibilité de l’art. Sous sa griffe, se dégage une énergie, une créativité qui en fonction des supports s’adapte aux textures dans un mouvement orchestral urbain et élégant.

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
▷▷  Informations pratiques :

→ Mur du 13e à découvrir

▷▷ Pour en savoir plus :

JEANJEROME sur Facebook : https://www.facebook.com/jeanjeromecom

 

Laisser un commentaire